Domaines de la page

Contenu

Ecole: informations

Quelles matières sont enseignées à l'école? Qui peut aider vos enfants dans leurs devoirs? Quel endroit peut les accueillir pendant les vacances? Vous trouverez toutes ces informations et beaucoup d'autres encore dans la rubrique sur l’école!

1.

Comment l’école est-elle structurée en Suisse ?

La plupart des enfants commencent l’école à quatre ans avec l’école enfantine qui dure deux ans. L’école enfantine fait déjà partie de l’école obligatoire. Dans quelques cantons, l’école enfantine est facultative.
Après l’école enfantine, il y a l’école primaire puis l’école secondaire I (que l’on appelle couramment «le cycle ou le cycle d’orientation ou le CO»). L’école primaire et l'école secondaire I sont obligatoires pour tous les enfants et durent neuf ans. Incluant l’école enfantine, l’école obligatoire fait 11 ans de scolarité. Selon le canton, ces années scolaires se répartissent différemment. Dans la plupart des cantons, l’école primaire dure six ans et le secondaire trois ans. Dans de nombreux cantons, il existe différents types d’écoles secondaires avec des degrés de difficultés divers. Mais les appellations diffèrent d’un canton à l’autre.
Après l’école obligatoire les élèves ont la possibilité de continuer leur formation : école secondaire II, écoles professionnelles, etc. (voir aussi les chapitres « choix professionnel » et « école secondaire »).
Au primaire, c’est un-e enseignant-e qui donne toutes les leçons aux enfants. Au secondaire, ce sont plusieurs enseignant(e)s qui se répartissent les matières enseignées. L’école publique est gratuite. Les parents sont libres d’opter pour une école privée pour leurs enfants. Les écoles privées sont payantes.
En Suisse, ce sont les cantons qui sont compétents pour toutes les questions liées à l’école publique. C’est pourquoi les systèmes scolaires sont très différents selon le canton. Et même au sein du canton, il existe de grandes différences de commune à commune ou d’école à école. Renseignez-vous auprès du secrétariat de l’école de votre commune pour savoir comment l’école est structurée chez vous.

2.

Comment inscrire mon enfant à l’école enfantine ou à l’école primaire ?

Votre enfant est enregistré auprès du contrôle des habitants et donc automatiquement inscrit à l’école obligatoire. Vous recevrez alors en temps utile une lettre envoyée par les autorités scolaires.

3.

L’école enfantine fonctionne-t-elle déjà comme l’école ?

L’école enfantine est l’étape préliminaire à l’école. Les enfants y jouent beaucoup, ils dessinent, font de la peinture, chantent, dansent et bricolent. Ils reçoivent aussi de courtes leçons, dispensées par le maître/la maitresse. Il arrive que les enfants jouent seuls ou en groupe. Parfois leurs jeux sont encadrés par le maître/la maitresse.

Le jeu et les leçons permettent aux enfants de développer de nouveaux talents, dont ils auront besoin plus tard à l’école et dans la vie: écouter, s’exprimer, rester longtemps appliqué à un travail ou un jeu, se concentrer, planifier de façon indépendante et prendre des décisions. Ils apprennent aussi à bien se comporter avec d’autres enfants et adultes et à respecter des règles communes. S’il sait faire tout cela, l’enfant a de bonnes chances de réussir à l’école.

4.

Comment aider mon enfant à apprendre le français ?

Les enfants qui s’expriment bien dans leur langue maternelle et connaissent beaucoup de mots apprennent plus facilement le français. C’est pourquoi il est important que les parents parlent leur langue maternelle avec les enfants. Il existe dans la vie de tous les jours de nombreuses occasions de discuter. Prenez le temps aussi souvent que possible de parler avec votre fille ou votre fils et de l’écouter. Vous pouvez aussi aider votre enfant de la façon suivante : en vous réjouissant de chaque nouveau mot français qu'il apprend à l’école enfantine ou primaire.

Les mères et les pères peuvent apprendre le français sur leur lieu de travail, en discutant avec les voisins ou en prenant des cours. Vous pourrez ainsi accompagner votre enfant dans son apprentissage à l’école.

5.

Quelles sont les matières enseignées à l’école ?

En règle générale, les enfants suivent des cours dans les matières suivantes : français (allemand en Suisse alémanique et italien au Tessin), mathématiques, environnement, sport (gymnastique et souvent natation), musique, dessin, travaux manuels et textiles, anglais, une deuxième langue nationale, économie ménagère/familiale. La religion et l'éducation générale et sociale font parfois aussi partie du programme. De nombreux enseignant(e)s discutent régulièrement avec la classe de certains thèmes (conseils de classe ou discussions de classe).

Les matières enseignées diffèrent elles aussi d’un canton à l’autre. Ceci est notamment vrai pour les langues étrangères. Dans la plupart des cantons, une langue étrangère est enseignée dès la deuxième ou la troisième classe d’école primaire (anglais ou deuxième langue nationale) et, à partir de la cinquième classe, une deuxième langue étrangère (en Suisse romande, généralement l’allemand).

Il y a un cours de religion et parfois un cours de religion chrétienne. Le cours de religion traite de toutes les grandes religions et est obligatoire pour tous les élèves. Les leçons de religion chrétienne (également appelées «histoire biblique») sont organisées soit par les écoles, soit par les Eglises. Les enfants de familles non chrétiennes ne doivent pas assister aux leçons (ils peuvent en être dispensés). Les parents doivent en faire la demande. Renseignez-vous auprès de l’enseignante ou de l’enseignant de votre enfant ou encore au Secrétariat de l’école.

6.

Quelles notes y-a-t-il à l’école ?

Les notations et les appréciations sur le travail fourni par un élève diffèrent elles aussi d’un canton à l’autre. Dans la plupart des cantons de Suisse romande, il existe, au plus tard à partir de la 2ème ou 3ème classe du primaire, deux fois par an, un bulletin et un rapport sur les résultats scolaires de l’enfant. Au cours des premières années du primaire, les enseignant(e)s ne font en général qu’un rapport d’apprentissage.

Les notes du bulletin scolaire vont de 1 à 6:
Les notes signifient:
1 = très faible
2 = faible
3 = insuffisant
4 = suffisant
5 = bon
6 = très bon
Dans le bulletin il peut aussi y avoir des demi-notes, comme 4-5 ou 5-6.
Parfois, le bulletin présente des appréciations à la place des notes, comme «très bien, bien, suffisant ou insuffisant». Les parents doivent signer le bulletin scolaire et l’enfant le rapporte ensuite à l’école.

7.

Mon enfant entre à l’école secondaire I. Comment cela fonctionne-t-il ?

Après le primaire, votre enfant passe en secondaire. L’enseignante ou l’enseignant fait une proposition indiquant dans quelle voie secondaire votre enfant devrait continuer sa scolarité. Pour ce faire, il tient compte de ses notes et de son comportement à l’école, c'est-à-dire l’intérêt qu’il montre pendant les leçons, son application, sa capacité à apprendre de façon autonome et sa fiabilité.

Si vous n’êtes pas d’accord avec cette proposition, informez-en l’enseignant-e. La décision sera prise par la Commission scolaire locale, mais l’avis des parents est important. Les parents peuvent entamer un recours contre cette décision.

8.

Mon enfant peut-il manquer l’école pour participer à une fête culturelle de mon pays d’origine ?

Dans certaines communes, les enfants sont dispensés d’école lors des fêtes religieuses et culturelles importantes de leur culture d’origine. Cela signifie que les enfants ne sont pas obligés d’aller à l’école ces jours-là.

Dans certains cantons les enfants peuvent être dispensés d’école deux jours par an (par exemple lors des fêtes religieuses du pays d’origine). Les parents doivent en faire la demande auprès de l’enseignante ou de l’enseignant. Ces jours s’appellent dans certaines communes «journées joker». Les départs en vacances ou en voyage ne constituent pas en général une raison valable pour manquer l’école. Informez-vous auprès de l’école de votre enfant, pour savoir comment tout ceci y est organisé.

9.

La participation aux camps et aux voyages scolaires est-elle obligatoire ?

Oui, la participation aux voyages scolaires, aux excursions, aux journées de sport ou de ski, aux camps, aux semaines de projet et autres activités analogues est obligatoire. Ces activités font partie de l’enseignement et stimulent l’apprentissage. Si vous souhaitez des informations plus précises, adressez-vous à l’enseignant-e de votre enfant.

10.

Quels sont les droits et les devoirs des parents en ce qui concerne l’école ?

L’enseignant-e informe les parents des résultats et du comportement de l’enfant à l’école. Les parents peuvent assister au cours (mais informez-en l’enseignant-e auparavant). En tant que parent, vous avez le droit de donner votre avis sur l’orientation scolaire de votre enfant. Et si vous n’êtes pas d’accord avec la décision prise par l’autorité scolaire, vous pouvez faire appel et demander à ce que votre enfant soit scolarisé dans un autre type d’école ou un autre type de classe.
Les parents s’engagent à envoyer leurs enfants à l’heure à l’école. Ils font en sorte que les enfants puissent faire leurs devoirs au calme à la maison, qu’ils dorment assez et qu’ils prennent un petit-déjeuner avant d’aller à l’école. Quand l’enfant est malade, ils doivent en informer l’enseignant-e.
Il est très important de garder le contact avec l’enseignant-e et de participer aux soirées destinées aux parents d’élèves à l’école ou aux entretiens avec l’enseignant-e. Ces rencontres sont l’occasion d’apprendre comment votre enfant se comporte à l’école et d’obtenir des informations sur les progrès qu’il fait. Lors des soirées d’informations aux parents, l’enseignant-e explique le programme de la classe au cours des mois à venir, le contenu des leçons et l’organisation de l’école.
En cas de questions la maîtresse / le maître de jardin d'enfants ou l’enseignant-e est votre première personne de contact. Au cas où vos préoccupations ne peuvent pas être résolues, la direction de l’école sera impliquée.

11.

Que faire quand mon enfant est malade ?

Quand votre enfant est malade, il faut prévenir l’école ou l’enseignant-e. Téléphonez le matin avant le début des cours.
Si votre enfant est malade, vous avez le droit de rester à la maison et de ne pas aller au travail. Informez-vous auprès de votre employeur pour savoir combien de jours par an vous pouvez manquer pour cause de maladie de votre enfant.