Domaines de la page

Contenu

Choix professionnel

Qui peut guider les jeunes dans le choix d’une profession? Comment peuvent-ils trouver une place d'apprentissage? Comment se former après l’apprentissage? Vous trouverez toutes ces informations et beaucoup d'autres encore dans la rubrique sur le choix professionnel!

1.

Comment faire pour apprendre un métier ?

Après l'école obligatoire, en Suisse, environ deux jeunes sur trois effectuent un apprentissage professionnel, qui dure trois ou quatre ans selon le métier. Après la réussite de l'examen final, les personnes en formation obtiennent un certificat fédéral de capacité (CFC). Pour les élèves les plus faibles, il existe un apprentissage de deux ans. Il s'achève par une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP).

La particularité de la formation professionnelle en Suisse est qu’elle associe école et pratique. On parle de système dual. Les apprentis travaillent en général quatre jours par semaine – moins pour certains métiers – dans une entreprise formatrice, où ils acquièrent des connaissances pratiques. Les autres jours de la semaine, ils fréquentent une école professionnelle cantonale, où ils apprennent la théorie.

Les apprentis les plus doués peuvent en plus préparer une maturité professionnelle dans une école professionnelle. Cet enseignement peut être suivi pendant l'apprentissage ou seulement après celui-ci. Les apprentis possédant un certificat de maturité professionnelle ont la possibilité d'étudier ensuite dans une haute école spécialisée.

orientation.ch : le portail officiel suisse d’information de l’orientation professionnelle, universitaire et de carrière

formationprof.ch : portail des cantons comportant de nombreuses informations sur le système de formation professionnelle

formationprofessionnelleplus.ch : site destiné aux jeunes, faisant le point sur le thème de l'apprentissage

orientation.ch : places d’apprentissage vacantes

2.

Où trouver de l'aide pour le choix d'un métier ?

Il existe quelque 300 professions en Suisse. C'est pourquoi le choix d'un métier est un point important de l'enseignement au secondaire I. Il est conseillé de faire appel à l'orientation professionnelle pour déterminer quel est le métier qui convient le mieux, par exemple dans un centre d'information et d'orientation professionnelle qui offre des conseils gratuits. Dans ces centres, les jeunes reçoivent des informations sur les profils professionnels et les places d’apprentissage encore disponibles ainsi qu’un soutien dans le choix d'un métier. Les centres d'orientation organisent aussi des manifestations d'information professionnelle, au cours desquelles ils présentent le monde professionnel.

Le personnel enseignant indique aux jeunes en temps utile quand s'inscrire pour le conseil d'orientation. De nombreuses écoles organisent en plus des réunions de parents dans les centres d'orientation.

Les jeunes qui sont attirés par un métier, mais hésitent encore, peuvent faire un stage de courte durée. Ils sont proposés par les entreprises formatrices et durent en général entre un et cinq jours. Ils permettent aux jeunes de connaître l'entreprise et de se faire une bonne idée de la profession au quotidien. De son côté, l'entreprise formatrice peut juger des aptitudes du jeune pour le métier choisi.

Adresses des offices de formation professionnelle et d'orientation professionnelle

orientation.ch : vue d'ensemble des différentes professions selon le domaine professionnel

orientation.ch : films sur des métiers et des formations

orientation.ch : informations sur des stages d’orientation

3.

Comment trouver une place d'apprentissage ?

Les jeunes doivent tout d'abord se renseigner sur les offres de places d'apprentissage. On peut trouver ces informations à la bourse suisse des places d'apprentissage, sur les sites Internet des entreprises ou dans les quotidiens.

Il peut être utile de commencer par prendre contact en personne ou par téléphone avec l'entreprise formatrice. Il faut ensuite envoyer une candidature écrite. Les enseignants et les conseillers d'orientation montrent aux jeunes comment rédiger leur dossier de candidature et quelles sont les pièces à joindre. Il est conseillé aux parents d'aider leur enfant autant que possible dans cette démarche. On peut aussi trouver des conseils sur Internet.

Il est normal de devoir écrire plusieurs lettres avant de trouver une place d'apprentissage, surtout si les notes ne sont pas très bonnes. Les jeunes peuvent augmenter leurs chances en faisant des stages et en cherchant une place d'apprentissage pour plusieurs métiers en même temps, et non uniquement pour la profession de leurs rêves.

orientation.ch : informations sur l’apprentissage

orientation.ch : rechercher une place d'apprentissage

orientation.ch : informations sur l'apprentissage en langues étrangères

4.

Quand faut-il commencer à chercher une place d'apprentissage ?

Le choix d'un métier et la recherche d'une place d'apprentissage commencent dès l'avant dernière année du secondaire I. Il est déjà possible à ce moment-là de faire des stages de courte durée.

5.

Comment rester motivé quand les réponses sont négatives ?

La recherche d'un apprentissage est une période très éprouvante pour la plupart des jeunes. Dans beaucoup de professions, il y a moins de places d'apprentissage que de jeunes qui s'y présentent, ce qui fait qu'ils reçoivent beaucoup de réponse négatives. Il ne faut pas se décourager, mais plutôt essayer de chercher à augmenter ses chances avec des contacts personnels, des stages, une sollicitation du réseau familial et amical.

Si la profession choisie est difficilement accessible, il vaut la peine de se renseigner sur les professions voisines et réorienter son choix. Il existe en Suisse plus de 300 métiers accessibles par apprentissage dont certains souvent méconnus. La visite d'un office d'orientation peut aider dans cette recherche.

orientation.ch : informations sur les offices d'orientation professionnelle

6.

Que puis-je faire si mon enfant se fixe sur un métier particulier ?

Beaucoup de jeunes s'attachent fortement à leur métier préféré, même quand ils ne trouvent pas de places d'apprentissage. Au début, ils ne sont pas prêts à envisager une autre profession pour laquelle des places d'apprentissage sont encore disponibles. Essayez alors de trouver, avec l'aide du centre d'orientation, une profession voisine de celle souhaitée.

D'autres jeunes souhaitent gagner de l'argent le plus tôt possible. Ils préféreraient travailler dès la fin de l'école plutôt que de faire un apprentissage. Dans de telles situations, les parents ont un rôle à jouer. Montrez à votre enfant combien un certificat d'apprentissage est important pour la vie professionnelle – même si ce n'est pas dans la profession souhaitée. Il permet non seulement d'augmenter ses chances sur le marché du travail, mais aussi les possibilités futures de poursuivre sa formation ou de changer de métier. Ceci vaut aussi bien pour les garçons que pour les filles qui apprennent un métier en Suisse.

7.

Que faire si mon enfant ne trouve pas de place d'apprentissage ?

Les jeunes qui n'ont pas trouvé de place d'apprentissage peuvent recourir aux offres de formation transitoires. Ce sont des solutions de transition qui permettent d'augmenter ses chances et de mettre à profit le temps nécessaire à l'obtention d'une place d'apprentissage.

orientation.ch : informations sur les filières de transition

8.

Quelles sont les solutions de transition ?

Les jeunes qui ont terminé leur scolarité obligatoire et qui n'ont pas trouvé de place d'apprentissage peuvent faire une 12ème année scolaire, s'il leur est possible de progresser (changement de niveau, par exemple) ou une année d'école préprofessionnelle (EPP). Il est possible de s'inscrire au chômage pour fréquenter les structures des semestres de motivation. Les jeunes qui ont des difficultés scolaires ou qui sont arrivés tard d'un autre pays d'origine peuvent suivre des classes spécifiques : préapprentissage, classes d'accueil et d'intégration.

Dans ces filières de transition, les jeunes se préparent à la formation professionnelle. Ils acquièrent une expérience professionnelle pratique, améliorent leurs résultats scolaires et apprennent à connaître et à développer leurs points forts. Ils sont aussi soutenus pour le choix d'un métier ou la recherche d'une place d'apprentissage.

Renseignez-vous assez tôt auprès des enseignants ou des conseillers d'orientation sur les offres dans votre région. Ils vous diront ce qui convient le mieux à votre enfant, quand et comment il faut s'inscrire et quels sont les coûts. Il est possible de faire une demande de participation aux frais. Veillez à respecter les délais.

orientation.ch : informations sur les filières de transition

9.

Comment peut-on continuer sa formation après l'apprentissage ?

Après la fin de l'apprentissage, il existe de nombreuses possibilités de compléter sa formation. De nombreux employeurs permettent à leurs employés de suivre des cours internes de formation continue. Ils peuvent par exemple effectuer un apprentissage complémentaire ou une deuxième formation, passer un examen professionnel (brevet fédéral) ou un examen professionnel supérieur (examen de maîtrise ou diplôme fédéral). Il existe aussi des écoles supérieures et des hautes écoles spécialisées. Vous pouvez obtenir des informations à ce sujet dans les offices d'orientation ou auprès des hautes écoles spécialisées elles-mêmes.

romandieformation.ch : informations sur la formation continue

orientation.ch : informations sur les possibilités de formation continue

10.

Existe-t-il des bourses/soutiens financiers pendant l’apprentissage ?

Les bourses sont des sommes versées à une personne pour lui permettre de financer et de suivre une formation initiale ou continue. Ces aides publiques à la formation ne doivent pas être remboursées. Le droit à une bourse dépend entre autre de la situation financière de la famille. Pour l'apprentissage effectué juste après la scolarité obligatoire, il n'y a pas de bourses. Par contre, des bourses peuvent être attribuées pour la formation professionnelle continue. Vous pouvez vous renseigner sur les possibilités auprès de l'administration cantonale.

Adresses des services des bourses d'études cantonaux

11.

De quels droits disposent les personnes en formation ?

Comme tous les employés, les personnes en formation ont non seulement des devoirs, mais aussi des droits. Il est important de les connaître, ce qui aide à résoudre les problèmes et les conflits pendant la formation. La brochure «Je défends mes droits» donne des informations détaillées sur les droits des apprentis et des jeunes. Elle est publiée par la commission jeunesse de l'Union syndicale suisse et est gratuite.