Domaines de la page

Contenu

Liens importants

Guide de santé pour la Suisse (brochure en 18 langues)

Vieillir en Suisse (brochure en 8 langues)

Être malade

Que faire en cas d’urgence ? Quand devez-vous aller chez un médecin de famille ? Quand devez-vous aller à l’hôpital ? Vous trouverez toutes ces informations et beaucoup d'autres encore dans la rubrique «Que faire quand je suis malade?» !

1.

Qu'est-ce qu'un cas d'urgence et que faire quand il se présente ?

Un cas d'urgence est une situation qui présente une menace vitale. La plupart des hôpitaux publics disposent d'un service d'urgences, ouvert 24 heures sur 24. Il est prévu pour les cas graves et l’attente peut y être très longue. Commencez donc toujours par appeler votre médecin de famille, même en dehors des heures de consultation. Son répondeur vous indiquera alors quels sont les numéros à appeler ou qui est le médecin de garde.
Dans les grandes villes il existe aussi des services privés de médecine (par exemple des permanences ou des services de médecins d’urgences) pour des consultations urgentes sans rendez-vous.

Si quelqu'un se retrouve en situation d'urgence près de vous (par exemple en cas d'accident), les premiers secours sont essentiels. Les fonctions vitales telles que la conscience, la respiration et la circulation sanguine doivent être vérifiées. Il est possible d'apprendre dans un cours les gestes exacts à réaliser.
En cas d'urgence, la rapidité de l'intervention est capitale. Vous pouvez joindre les secours et une ambulance en appelant le 144. Précisez les informations suivantes lors de votre appel :

  • votre nom,
  • l'endroit duquel vous appelez,
  • ce qui s'est passé,
  • combien de personnes sont concernées/blessées,
  • ce que vous avez commencé à faire

Une partie des frais d'ambulance seront à la charge des patients eux-mêmes.


Principaux numéros d'urgence :

  • Ambulance 144
  • Police 117
  • Pompiers 118
  • En cas de suspicion d'empoisonnement : 145 : Le centre suisse d'information toxicologique vous donne des renseignements médicaux gratuits sur les empoisonnements (24 heures sur 24).
  • Rega en Suisse : 1414
    Rega depuis l'étranger : +41 333 333 333
    La Rega apporte une assistance médicale aérienne rapide et professionnelle et soutient les personnes en détresse. Réfléchissez avant d’appeler le numéro d’urgence sur les informations les plus importantes à donner : Où vous trouvez-vous ? Que s’est-il passé ? Quel est l’état de la personne blessée ? etc.
  • La Main Tendue : 143, www.143.ch/fr
    La Main Tendue est anonyme, compétente et 24 heures sur 24 disponible pour toute personne en situation difficiles.
  • Conseil et aide pour des enfants et des jeunes : www.147.ch (Pro Juventute)
    Confidentiel, gratuit et disponible 24 heures sur 24 / 7 jours sur 7

 

2.

Comment puis-je prodiguer les premiers secours ?

Prodiguer les premiers soins consiste à aider une personne accidentée jusqu'à ce que l'ambulance arrive sur les lieux. Il existe pour cela des règles que l'on apprend dans des cours. De nombreuses communes suisses en proposent. Cette formation de premiers secours est par ailleurs indispensable pour obtenir le permis de conduire. Il existe aussi des formations spéciales pour les urgences touchant les enfants. Elles sont fortement recommandées aux parents et grands-parents.

Alliance suisse des samaritains: adresses des formations de sauveteur et de premiers secours dans toutes les régions suisses

3.

Comment puis-je trouver un médecin ?

Le médecin de famille est un généraliste qui met en place le premier traitement lorsque vous êtes malade. Il est formé aux mesures préventives et thérapeutiques concernant le corps entier. Le médecin de famille vous connaît bien grâce aux visites régulières que vous lui faites et est dans la meilleure position pour vous conseiller. Il est pour cette raison préférable d'aller toujours chez le même médecin.

Avoir un médecin de famille présente un autre avantage : lorsque vous êtes malade, vous pouvez appeler à tout moment le cabinet et obtenir plus facilement un rendez-vous rapide. La prime est même moins élevée dans de nombreuses assurances-maladie lorsque vous déclarez un médecin de famille.

Il existe plusieurs façons de trouver un médecin: vous pouvez interroger vos amis et connaissances, chercher dans l'annuaire (les médecins sont listés par localité/quartier et par spécialité) ou bien regarder sur internet.

docteur.ch : tour d'horizon des médecins en Suisse

doctorfmh.ch : site web de la Fédération des médecins suisses (FMH) contenant 30 000 adresses

Le « Guide de santé pour la Suisse » aide les migrant-e-s à s'orienter dans le système de santé suisse (brochure en plusieurs langues)

4.

Comment se déroule une visite chez le médecin ?

Il vous faut appeler le cabinet pour prendre rendez-vous. Indiquez dès votre appel la raison de votre visite. Si vous ne pouvez pas venir au rendez-vous, décommandez-le par téléphone au minimum 24 heures à l'avance. Il est normal que vous attendiez en salle d'attente. Mais il est malgré tout nécessaire d'être ponctuel : votre tour peut venir aussitôt que vous êtes arrivé.
Le médecin vous examine et vous prescrit des médicaments, un traitement ou une thérapie si cela est nécessaire. De nombreux médicaments sont délivrés sur ordonnance, ce qui signifie que vous ne pouvez pas vous procurer ces médicaments en pharmacie sans l’ordonnance de votre médecin.
Le médecin de famille peut aussi vous adresser à un spécialiste ou à un hôpital, mais cela n'est pas nécessaire dans la majorité des cas.
Tout médecin est soumis au secret professionnel : cela veut dire qu'il n'a pas le droit de transmettre à un tiers les informations qui vous concernent.

5.

Quels services existe-t-il pour les enfants ?

Outre les pédiatres privés, il existe aussi en Suisse des prestations spécialisées gratuites s'adressant aux enfants scolarisés:

  • Les écoles proposent un service de médecine scolaire: Le médecin scolaire examine les enfants à l'école enfantine puis en 4ème et 8ème années et les vaccine. Cela permet d'identifier et de prévenir les problèmes de santé.
  • Dentiste scolaire et soins dentaires scolaires: Un dentiste examine les dents des enfants une fois par an. Par ailleurs, le service de soins dentaires effectue des visites régulières et montre aux enfants scolarisés comment brosser correctement et minutieusement ses dents.
  • Service de psychologie scolaire: Il vous apporte une aide en cas de difficulté scolaire, psychologique ou éducative avec votre enfant.

6.

Est-ce vrai que les soins dentaires ne sont pas pris en charge par l’assurance-maladie ?

Oui. En Suisse, les frais dentaires ne sont pas remboursés par l’assurance de base. Il est cependant possible de contracter une assurance complémentaire.
Il est utile de bien prendre soin de ses dents et de les faire contrôler par un dentiste au moins une fois par an. Les problèmes dentaires peuvent ainsi être identifiés et traités de façon précoce. Les coûts à long terme s'en trouvent réduits. Des dents saines constituent un composant important de la santé.

7.

Quand dois-je me rendre chez le médecin ?

Si vos symptômes ne sont que légers, vous pouvez aussi simplement demander conseil en pharmacie. Vous pourrez y obtenir des médicaments qui ne nécessitent pas d'ordonnance.
En cas de symptômes plus marqués, commencez de préférence par consulter votre médecin. Il est également possible d'aller directement consulter un spécialiste (par exemple un oto-rhino-laryngologiste) mais il est possible que vous deviez attendre longtemps un rendez-vous. Vous serez peut-être aussi obligé de prendre en charge les frais. En effet, de nombreuses assurances-maladie exigent que vous passiez d'abord par votre médecin de famille, lequel vous adressera ensuite au spécialiste. Interrogez votre assurance-maladie si vous souhaitez en savoir plus sur la question.
On ne se rend à l'hôpital que dans les situations d'urgence.
Parfois la visite chez le médecin ne s'impose même pas. De nombreuses maladies, comme le rhume, disparaissent après quelques jours. Les remèdes maison peuvent parfois s'avérer utiles. En cas de fièvre par exemple, on peut boire de l'infusion de tilleul avec beaucoup de miel et du citron.

8.

Quand dois-je me rendre à l'hôpital ?

C'est principalement le médecin traitant qui adresse les patients à l'hôpital. Cela peut être pour y subir des examens, une opération ou suivre un traitement. Vous devrez présenter votre attestation d'assurance-maladie à l'entrée. Dans les jours qui précèdent votre admission à l'hôpital, vous recevrez par courrier toutes les informations nécessaires: ce que vous devez par exemple amener ou comment vous pouvez vous préparer.

Le régime de base des assurances-maladie couvre la prise en charge hospitalière en division générale. Les caisses proposent des assurances complémentaires plus chères pour un traitement en privé ou semi-privé à l'hôpital. L'assurance complémentaire semi-privée vous donne droit à une place dans une chambre à deux lits. L'assurance complémentaire privée vous ouvre droit à une chambre individuelle.

Il existe plusieurs catégories d'hôpitaux. De nombreux cantons possèdent leur propre hôpital cantonal public. C'est vers lui que vous redirige votre médecin en premier lieu si vous n'avez pas besoin d'une clinique spécialisée.

santeromande.ch: liste des Hôpitaux, Cliniques, Pharmacies et autres établissements médicaux par canton

9.

À l'hôpital: Qui s'occupe de moi et puis-je recevoir des visites ?

Vous pouvez recevoir des visites à l'hôpital. Il existe pour cela des heures de visite réglementées. Demandez à l'hôpital ou regardez sur internet. Dans les chambres à plusieurs lits, il convient de s’y tenir.
Les infirmières et infirmiers assument la majeure partie des soins et de la prise en charge à l'hôpital. Ils sont spécialement formés à cette fin et travaillent en étroite collaboration avec les médecins. Les patients (et leurs proches parents) ont le droit d'être tenus informés sur le traitement et ses conséquences éventuelles. Si vous avez des questions, adressez-vous en premier lieu au personnel soignant.
Pendant leur séjour à l'hôpital, les patientes et patients prennent leurs repas dans leur chambre. Il n'est pas nécessaire que la famille des patients leur apporte à manger. Si vous avez des souhaits particuliers (par exemple pas de viande de porc, des repas végétariens ou cascher, une allergie à certains aliments), indiquez-le au personnel soignant. S'adapter à ces souhaits ne pose généralement pas problème.

10.

Que contient mon dossier médical ?

Vous avez le droit de consulter votre dossier médical (documents sur le malade) de votre médecin ou de l'hôpital. Il contient les principales informations sur votre traitement, les examens, les diagnostics, les médicaments, les opérations et l'évolution de la maladie. Personne n'a le droit de transmettre ces informations à des tiers.

Organisation suisse des patients : informations sur vos droits et obligations en tant que patient-e

11.

Qu’est-ce que l’aide et les soins à domicile ?

Il est possible que vous ayez besoin d’aide ou de soins à la maison : après ou avant un séjour à l'hôpital, en cas de blessure, en cas de surcharge de travail, en cas de maladie, etc. Il existe pour cela différents services d’aide à domicile, comme l'association suisse des services d'aide et de soins à domicile ou les centres médico-sociaux. Des personnes spécialement formées viennent à votre domicile pour vous soigner et/ou vous aider dans les tâches ménagères quotidiennes. Le coût de ces soins à domicile est partiellement pris en charge par l'assurance-maladie. Ces associations proposent également d'autres prestations : par exemple des services de voiturage ou la location de béquilles ou de chaises roulantes.
Vous ne pouvez pas y faire appel vous-même : la décision revient au médecin. Avant la prise en charge par l'association «Aide et soins à domicile» ou par le centre médico-social (CMS), le médecin doit déterminer de quoi vous avez exactement besoin.

spitex.ch : Association suisse des services d'aide et de soins à domicile

valaisfamily.ch : informations sur les centres médico-sociaux en Suisse

12.

Qui peut m'aider lorsque je vieillis et que je ne peux plus habiter seul ?

Les centres médico-sociaux offrent dans les différents cantons romands une vaste gamme de prestations d’aide sociale et de soins à domicile pour des personnes convalescentes ou âgées. Elles proposent également directement ou peuvent orienter vers une association qui propose un service de livraison de repas cuisinés à domicile.
L'association Pro Senectute propose en parallèle de nombreux autres services aux personnes âgées. Celles-ci peuvent ainsi rester habiter chez elles plus longtemps. L'objectif de Pro Senectute est de favoriser l'indépendance et d'améliorer la qualité de vie de nos concitoyens de plus de 60 ans. Les personnes âgées et leur famille bénéficient de conseils gratuits et fiables en cas de :

  • difficultés financières,
  • questions juridiques,
  • moments de crise à gérer dans la vie,
  • loisirs qu'il faut organiser,
  • et questions liées à l'habitation et aux relations humaines.


Peut-être cette aide n'est-elle pas suffisante ? Peut-être avez-vous besoin de soutien en permanence. Un centre foyer de jour ou une maison de retraite peut un EMS peuvent alors s'avérer plus adaptés à vos besoins.

Pro Senectute

valaisfamily.ch : informations sur les centres médico-sociaux en Suisse

13.

Quels services existe-t-il pour les personnes âgées en Suisse ?

La qualité de vie influence grandement la santé, tout particulièrement chez les personnes âgées. De nombreux services proposés par divers organismes aident à mener une vie autonome de bonne qualité, y compris après la retraite.

Vieillir en Suisse (brochure en 8 langues)

14.

Que puis-je faire si je rencontre des difficultés psychiques ?

La vie est pavée de situations difficiles dans la famille, dans l'environnement personnel ou professionnel. Les maladies psychiques telles que la dépression sont très fréquentes. Une personne sur trois en souffre un jour dans sa vie. Les individus qui en sont atteints souffrent d'anxiété de façon récurrente ou éprouvent une tristesse continue. Il est souvent impossible de gérer ces situations sans l'aide de professionnels.

Les maladies psychiques sont de vraies maladies. Elles doivent être traitées. Les psychologues ou psychiatres (médecins spécialisés dans le psychisme humain) peuvent accompagner et soutenir les malades dans ces phases de vie. Les psychologues cherchent de nouvelles solutions avec le patient par le biais de la discussion ou d'une thérapie. Il est ainsi possible d'améliorer la situation.

Si vous avez besoin d'aide, vous pouvez aussi commencer par en parler à votre médecin de famille. Il peut vous mettre en contact avec un spécialiste. Le régime de base de la caisse-maladie ne rembourse le traitement que s'il est effectué par un médecin (psychiatre).

Tous les conseillers et spécialistes en psychologie sont tenus au secret professionnel et n'ont donc pas le droit de transmettre à des tiers des informations vous concernant.

« Liste des psychothérapeutes maîtrisant une langue étrangère » (brochure)

Aide aux victimes de torture et de guerre : les villes de Bern, Zurich, Lausanne et Genève possèdent un service ambulatoire pour les victimes de la torture et de la guerre, dans lequel des professionnels viennent en aide aux victimes

15.

Où puis-je trouver de l'aide sans devoir aussitôt donner mon nom et mon adresse ?

Parfois, les personnes en crise ont besoin d'un conseil immédiat. C'est le type d'aide que propose l'organisation La Main tendue. Elle offre des consultations gratuites par téléphone, e-mail ou chat (www.143.ch/fr). Un appel au 143 en cas de crise permet de parler à un bénévole formé, homme ou femme : ils écoutent et peuvent aider à déterminer comment les choses peuvent évoluer. La Main Tendue est un interlocuteur à l'écoute de tous qui respecte l’anonymat le plus complet.
Il existe également sur internet des consultations spéciales pour adolescents. Parmi les sites web utiles, citons www.telme.ch/fr. L’association propose un espace interactif avec chat, consultations par téléphone (147) ou par courriel permettant à des jeunes de poser anonymement leurs questions. Les parents dépassés par des problèmes avec leur enfant peuvent également faire appel à ce service (058 261 61 61). Une équipe de psychologue y répond gratuitement.
Divers forums en ligne permettent d'échanger sur des problèmes spécifiques, comme dans un groupe de soutien. Mais attention, tous les forums ne sont pas sérieux.

Pour les personnes sans autorisation de séjour (sans-papiers), il existe des structures de soin gratuites et anonymes.

La Main Tendue (143) offre des consultations gratuites par téléphone, e-mail ou chat

Conseil et aide pour des enfants et des jeunes : www.147.ch (Pro Juventute)
Confidentiel, gratuit et disponible 24 heures sur 24 / 7 jours sur 7

telme.ch : espace interactif pour jeunes

Soins médicaux aux sans-Papiers : pour les personnes qui n'ont pas d'autorisation de séjour et qui ne veulent pas fréquenter les organismes publics, il existe des services de conseil en santé destinés aux sans-papiers, qui offrent des soins et des consultations gratuites

16.

Que puis-je faire si je suis incapable d'expliquer mes problèmes ou mes maladies dans la langue locale ?

Pour bénéficier de soins de qualité, il est nécessaire que le dialogue entre le thérapeute et le patient soit bon. Vous devez pouvoir bien vous faire comprendre et comprendre les explications du médecin, de l’infirmière, etc. Les difficultés peuvent être liées à la langue mais pas seulement. Elles peuvent être également liées à des différences culturelles. Ce sont souvent des membres de la famille qui aident à traduire. Mais ils ne sont pas préparés au travail de traduction et doivent peut-être eux-mêmes gérer une angoisse ou une difficulté.
Un traducteur professionnel peut être d'un grand secours. De nombreux hôpitaux de bonne taille disposent d'un service de traduction. Faites-en la demande si cela ne vous est pas automatiquement proposé.
Les problèmes de compréhension naissent parfois aussi de différences dans le système de valeur ou la culture. Il existe en Suisse des interprètes communautaires formés. Ils ne se contentent pas de traduire les mots, mais expliquent également les significations et les structures qui peuvent varier d'une culture à l'autre.

L’Association suisse pour l’interprétariat communautaire et la médiation interculturelle : vous y trouverez une présentation des agences locales assurant l’interprétariat communautaire