Domaines de la page

Contenu

Formation continue

Où s’informer sur les cours de formation continue ? Comment faire reconnaître des diplômes étrangers ? Comment un adulte peut-il faire un apprentissage ? Vous trouverez toutes ces informations et beaucoup d'autres encore dans la rubrique sur la formation continue !

1.

Pourquoi suivre une formation continue ?

Même si on est adulte et en activité ou si on a déjà fait un apprentissage, il est possible de continuer à se former parce qu’on s’intéresse à un thème ou qu’on a envie de suivre un cours, ou encore car on en a discuté avec son employeur et qu’il encourage la formation.
Il existe des offres de formation continue à plein temps et à temps partiel pendant la journée ou le soir.
En suivant une formation continue, vous pouvez montrer à votre employeur que votre travail vous intéresse vraiment et que vous souhaitez vous perfectionner dans ce domaine. Ainsi, vous lui adressez un signal clair et positif.
Le nouveau certificat ou diplôme vous permettra peut-être d’être chargé de nouvelles tâches dans l’entreprise ou d’avoir un salaire plus élevé. Bien sûr, vous devrez discuter de cela avec votre employeur. Une formation continue peut aussi aider à trouver un nouvel emploi.

orientation.ch : recherche formations continues

2.

À quoi dois-je faire attention au moment de choisir une formation continue ?

Avant de vous décider pour une offre de formation, posez-vous les questions suivantes :

  • Dans quel secteur est-ce que je veux me perfectionner ?
  • Combien de temps puis-je investir ?
  • Est-ce que je peux suivre des cours pendant la journée ou le soir ?
  • Quel est mon objectif (par exemple obtenir un diplôme particulier ou trouver une solution intermédiaire) ?
  • Combien est-ce que je peux et veux payer pour la formation ?
  • Mon employeur va-t-il m’aider ? Me paie-t-il une partie de la formation ?
  • A quelle distance de chez moi se trouvent les lieux de cours ?
  • Y-a-t-il des possibilités pour faire garder mes enfants ?

 

orientation.ch : recherche formations continues

3.

Quelles sont les quelques questions importantes à se poser ?

Une formation coûte de l’argent et demande du temps. C’est pourquoi il est important de bien s’informer au moment du choix du cours. Si un cours vous intéresse, il peut être utile de téléphoner à l’institut qui l’organise ou de trouver une personne ayant suivi la formation en question. Peut-être pouvez-vous assister à une leçon d’essai ou à une réunion d’information ? Posez-vous les questions suivantes ou adressez-les à l’organisateur des cours :

  • Ce cours va-t-il me permettre d’atteindre l’objectif que je me suis fixé ?
  • Est-il reconnu par mon employeur ou l’employeur que j’aimerais avoir ?
  • Est-ce que je peux obtenir à la fin du cours un certificat ou un diplôme reconnu ?
  • Si ce cours prépare à un examen reconnu : combien de candidats de cette école ont réussi l’examen au cours des dernières années ?
  • Ai-je assez de temps pour faire les travaux prévus à domicile ?
  • Mon employeur est-il prêt à participer aux frais de formation ?
  • Puis-je annuler mon inscription au cours si nécessaire avant qu’il ne commence ? Dans quelles conditions ?

En principe, un diplôme reconnu par la Confédération est une valeur sûre. De nombreux centres de perfectionnement ont un certificat de qualité qui indique que la formation est de bonne qualité. Le plus courant s’appelle : «eduQua».

EduQua: le site internet du certificat de qualité EduQua propose de nombreux conseils permettant de trouver l’offre de perfectionnement la plus adaptée et explique ce à quoi il faut faire attention lors du choix du cours

orientation.ch : recherche formations continues

4.

Comment faire reconnaître les diplômes étrangers ?

La reconnaissance d’un diplôme étranger n’est pas nécessaire pour toutes les professions. Si votre profession n’est pas réglementée en Suisse, vous pouvez l’exercer avec votre diplôme étranger. Vous pourrez travailler dans votre domaine professionnel d’origine si le marché du travail le permet et en fonction des exigences de votre futur employeur. La majorité des professions en Suisse ne sont pas réglementées.
Si la profession que vous avez étudiée est réglementée en Suisse, vous avez besoin de faire reconnaître votre diplôme étranger par une institution suisse. Sont réglementées toutes les professions dont l’exercice est fixé par la loi et qui exige la possession d’un diplôme ou d’un certificat.
En Suisse, selon la profession, diverses autorités ou institutions sont compétentes en matière de reconnaissance des diplômes. Pour les formations non universitaires dans l’industrie, l’artisanat, le commerce, l’agriculture, la sylviculture, les professions sociales et l’art, c’est l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT). Ceci est également valable pour les diplômes de fin d’études de Hautes écoles. Dans d’autres secteurs, ceux de la santé et de l’éducation notamment, ce sont d’autres institutions qui sont compétentes.
Les maturités ou baccalauréats étrangers ne sont pas reconnus au niveau fédéral. Il est toutefois souvent possible d’être admis dans une haute école spécialisée avec un examen vérifiant les connaissances. Le plus simple est de s’adresser directement à l’école qui vous intéresse.

Informations détaillées sur la reconnaissance des diplômes étrangers et sur les diverses autorités compétentes

swissuniversities.ch : informations sur la reconnaissance des certificats de maturités et des diplômes universitaires étrangers

orientation.ch: reconnaissance des diplômes étrangers en Suisse

5.

Je suis adulte mais je n’ai pas de formation. Est-ce que je peux encore faire un apprentissage ?

Si vous avez eu beaucoup d’expériences dans le monde du travail mais que vous n’avez encore aucun diplôme, vous pouvez faire reconnaître ces expériences professionnelles en faisant «valider vos acquis» ou encore obtenir un diplôme par le biais de l’école de la 2ème chance.

La «validation des acquis» signifie que vous documentez vos connaissances et les expériences réunies à ce jour dans un certain secteur professionnel et les faites contrôler. Vous devez avoir travaillé dans ce domaine au moins cinq ans. Vous pouvez alors les faire valider et obtenir ainsi un certificat reconnu au niveau fédéral. Vous devez identifier, analyser et rassembler toutes vos connaissances et expériences dans un dossier. Des experts dans ce secteur professionnel évalueront votre dossier. Si vos compétences correspondent au certificat professionnel recherché, vous obtiendrez une attestation. Si vous avez encore des lacunes, vous pourrez les combler en suivant une formation complémentaire.

Un adulte peut aussi faire un apprentissage professionnel en utilisant la formation pour adultes. Vous devrez prouver que vous avez travaillé au moins cinq années dans ce secteur professionnel spécifique. Il faudra bien sûr encore rafraîchir certaines connaissances professionnelles spécifiques, par exemple dans une école professionnelle. Pour les apprentissages très courants comme l’apprentissage commercial, il existe des classes spéciales pour adultes. Bon à savoir: chaque année plus de mille adultes obtiennent, après avoir suivi la préparation correspondante, un certificat fédéral de capacité.

orientation.ch : Certificat fédéral de capacité (CFC) sans apprentissage

orientation.ch : Certification professionnelle pour adultes

Validacquis : site internet proposant des informations détaillées sur la « validation des acquis et des expériences professionnelles »

6.

Existe-t-il des soutiens financiers pour les formations initiales ou continues ?

Dans de nombreux cas, l’employeur participe aux frais de formation paie la formation. Discutez-en avec lui avant de vous inscrire à une formation.
Si vous avez du mal à payer les frais de formation initiale ou de perfectionnement, vous pouvez vous adresser à certains organismes pour obtenir de l’aide. Il est possible d’obtenir des bourses ou des prêts. Dans chaque canton, il existe un service qui s’occupe des bourses d’études et qui peut vous informer sur les moyens de financer les études. La plupart des communes ont également des ressources pour octroyer des bourses ou des prêts. Adressez-vous à la direction des écoles. Il existe aussi quelques fondations privées qui aident les personnes en situation difficile à financer leur formation continue.

Bourses d’études : aperçu des possibilités d’aides financières et contient toutes les adresses des services proposant des bourses d’études

7.

Qu’est-ce que le DOSSIER BENEVOLAT ?

Le travail non rémunéré (bénévolat) apporte beaucoup à la société et permet de faire de précieuses expériences. Toute personne travaillant bénévolement dans le domaine des soins ou sans salaire pour une association ou une commune apprend énormément. Cette expérience peut lui être utile pour la vie professionnelle.
Depuis quelques années, il est possible de consigner ses activités bénévoles dans un dossier bénévolat. Ainsi, vous pouvez montrer dans quels domaines vous avez déjà pu avoir des expériences concrètes. Dans le cadre de vos activités bénévoles, demandez aux responsables de vous faire un dossier bénévolat. Vous pourrez joindre celui-ci à vos dossiers de candidature.